«

»

Fév 19 2016

Imprimer ceci Article

Rencontre – Mathilde et Arnaud, deux « jeunes avec Juppé »

c. L’Express

 

C’est la nouvelle star politique. Alain Juppé, ancien premier ministre sous Chirac, se place aujourd’hui largement en tête des sondages à l’aube de la primaire à droite. Derrière cet engouement, ce sont des jeunes que l’on retrouve en première ligne, avec un mouvement : Les Jeunes avec Juppé.

 

« Prochaine arrêt : Saint-Germain-des-prés ». A la sortie de la rame du métro, les voilà enfin. Parapluies ouverts sous ce lourd après-midi parisien pluvieux, Mathilde et Arnaud nous conduisent entre les gouttes dans un des nombreux cafés du coin. « Ici, on est à deux rues de Science Po où j’étudie » commente Arnaud, 19 ans, qui semble connaître le quartier comme sa poche. Il faut dire que ce dernier, originaire du Lot-et-Garonne – son accent le trahit – est désormais bien installé. Après deux ans au sein de la prestigieuse école parisienne de sciences politiques, il se fond aujourd’hui dans le décor de la capitale. Mathilde elle, droite dans ses bottes, dispose de quelques printemps de plus devant elle. A 28 ans, là voilà collaboratrice parlementaire au Sénat après avoir étudié à l’Institut d’Etudes Politiques de Strasbourg. Bref, un parcours sans faute.

 

Les deux, dont les convictions politiques tendent plutôt vers la droite, sont membres du mouvement : Les Jeunes avec Juppé. Un moyen de soutenir et de promouvoir la candidature du maire de Bordeaux pour la primaire à droite de novembre prochain. Ce qui plait à Arnaud et Mathilde chez Alain Juppé ? Tout d’abord ses idées, qui se rapprochent de leurs convictions personnelles, mais aussi ce sentiment de renouvellement de la classe politique. « On a grandi avec Sarko, Fillon, BLM (Bruno Le Maire), NKM (Nathalie Kosciusko-Morizet)… Pendant ce temps-là, Juppé était dans sa traversée du désert. Nous les jeunes, ne l’avons pas vraiment connu avant.  Maintenant qu’il arrive dans le paysage politique, il apparaît pour moi comme quelqu’un de nouveau », résume Mathilde. Pourtant, Alain Juppé n’en est pas à son premier coup politique. Pire, l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac traîne derrière lui un insupportable boulet: sa condamnation en 2004, suite à l’affaire des emplois fictifs à la mairie de Paris. Un brin mal à l’aise, les deux jeunes s’expliquent.« C’était une autre époque. On faisait de la politique autrement… Il a été condamné, il a purgé sa peine, maintenant on passe à autre chose. » pardonnent-ils.

 

Vous avez dit 70 ans ?

Au delà de ces condamnations, Alain Juppé a un défaut pour lequel il ne peut rien : son âge. 70 ans au compteur, c’est – et il le sait – un des arguments qui lui sera souvent reproché durant la campagne qui s’annonce d’ores et déjà acharnée. Pourtant Mathilde et Arnaud relativisent. « Son âge assure qu’il ne fera qu’un seul mandat, cela crédibilise son engagement.». Pour Arnaud, la question ne se pose d’ailleurs même pas : « Pour moi, un homme de 70 ans peut faire campagne, gagner la présidentielle, et être un bon président. » pense-t-il tout en prétendant que son âge ne lui « effleure même pas l’esprit ».

 

Beer Pong, descentes de pintes, tenues « jeun’s’ »… Chacune des rencontres d’Alain Juppé avec son mouvement jeune fait sensation et attire meutes de journalistes. « C’est bien ! Ca a le mérite de de montrer que nous ne sommes pas des jeunes coincés comme beaucoup peuvent le penser ! » s’amusent les deux. Et quand on leur demande si cela ne résulte pas d’un coup de communication savamment orchestré de la part d’Alain Juppé pour faire oublier certaines choses (et en premier lieu, son âge bien sûr…), les deux sont formels. « Non, on ne sent pas instrumentalisé ! On n’a pas d’éléments de langages. On est libre de dire ce que l’on veut lorsqu’il y a des journalistes. On n’a pas de consignes…».

 

Préparer la bataille

Malgré tout encore un peu dans les cartons avec un nombre d’actions sur le terrain qui restent limitées, le mouvement des Jeunes avec Juppé est surtout en pleine phase de préparation pour affronter la campagne de la primaire. « On est encore dans la formation, dans le débat, l’échange. Puis à partir de septembre, on commencera vraiment le tractage, le porte à porte, faire les marchés… » détaille Mathilde. Les Jeunes avec BLM, Les Jeunes avec Fillon, Les Jeunes avec Coppé ou plus dernièrement NouS les Jeunes en soutien à Nicolas Sarkozy… Face aux jeunes avec Juppé, d’autres mouvements se mettent doucement en place. Les concernant, Arnaud et Mathilde estiment avoir une entente « cordiale » avec ces derniers. 

Alors, Alain Juppé peut-il gagner la primaire à droite ? Pour les deux jeunes, la question ne se pose même pas. Pour l’instant, les sondages leur donnent raison en vue de l’ important écart que maintient Alain Juppé sur ces adversaires directes Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire ou encore François Fillon. En revanche, les deux jeunes n’excluent pas la possibilité d’une tricherie que certains proches de Juppé craignent pour la primaire. « Il faudra être très vigilant sur son déroulement, qu’elle soit bien contrôlée tout le long », souligne Arnaud. A neuf mois du scrutin à droite, le combat a donc déjà bel et bien commencé. Bienvenue dans l’arène de la primaire. 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://monsieurpierro.fr/2016/02/19/rencontre-mathilde-et-arnaud-deux-jeunes-avec-juppe/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>